crânerie


crânerie

crânerie [ kranri ] n. f.
• 1784; de 2. crâne
Vieilli Manière d'agir d'une personne qui tient à montrer du courage. audace, bravade, fierté. « Le regard était droit, flambant de crânerie » (Martin du Gard). ⊗ CONTR. Poltronnerie.

crânerie nom féminin Littéraire Fierté, bravoure un peu provocante. Attitude prétentieuse, fanfaronnade, vanité. ● crânerie (synonymes) nom féminin Littéraire Fierté, bravoure un peu provocante.
Synonymes :
- intrépidité
Attitude prétentieuse, fanfaronnade, vanité.
Synonymes :
- bravacherie

crânerie
n. f. Fam. Affectation de bravoure.

⇒CRÂNERIE, subst. fém.
A.— [Se rapporte à des pers.]
1. Attitude, comportement fier et décidé qui veut exprimer la bravoure, le courage ou la témérité, avec une nuance de provocation. Synon. aplomb, hardiesse, audace, intrépidité. Comme la mère sanglotait, il eut toutes les peines du monde à rentrer ses propres larmes, malgré sa crânerie patriotique (ZOLA, Terre, 1887, p. 461). Hardie d'ailleurs comme ces filles du peuple qui montent aux barricades par simple crânerie (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Le Champ d'oliviers, 1890, p. 77) :
1. ... au lieu d'avoir le courage de son opinion et de dire franchement où il va, il a l'air de se cacher (...) de donner des prétextes (...) enfin il manque totalement de crânerie...
GYP, Le 13e, 1894, pp. 227-228.
2. Péj. Attitude, comportement fier et prétentieux qui veut exprimer ou affecte la bravade, la supériorité ou l'insolence. Synon. fanfaronnade, vanité. Répondre aux parents sembla le comble de la crânerie (VERLAINE, Œuvres posth., t. 1, Souv., 1896, p. 256) :
2. En ce temps de guerre (...), à cette heure où le dernier de nos pousse-cailloux avait la crânerie, le port conquérant, la belle insolence que donne la Victoire, le plus grand nombre des femmes habitant l'avenue de Suffren y étaient attirées par le prestige du fier uniforme...
E. DE GONCOURT, La Fille Élisa, 1877, p. 135.
B.— [Se rapporte à des choses] Vx, B.-A. Fierté d'exécution, vigueur du coup de pinceau par exemple. M. Héroult (...) a su éviter les crâneries des autres paysagistes (BAUDEL., Curios. esth., 1867, p. 124). Un quatrième « Kakémono » de Korin (...) fait jaillir sur la pâleur fauve du fond, comme d'un éventail de lames vertes, des iris blancs et bleus, enlevés avec une crânerie de pinceau qu'on ne trouve dans aucune fleur d'Europe (GONCOURT, Journal, 1894, p. 683).
Prononc. et Orth. :[]. Transcrit avec [] post. par tous les dict. de prononc., (à ce sujet cf. crâne1). Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1784 (Courrier de l'Europe, 20 août, t. XVI, p. 114 ds Studia neophilologica, t. 36, p. 320 : Il est heureux que le commandant François n'ait pas eu la crânerie d'imiter le Cap. Thornborough). Dér. de crâne2; suff. -erie. Fréq. abs. littér. :53. Bbg. MONNOT (R.). Dat. nouv. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 224.

crânerie [kʀɑnʀi] n. f.
ÉTYM. 1784; de 2. crâne.
Vieilli.
1 Manière d'agir de celui qui tient à montrer du courage. Aplomb, audace, bravade, fierté, hardiesse, intrépidité. || Une belle, une héroïque crânerie.
1 Le regard était droit, flambant de crânerie, dans un visage plein de dignité.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 114.
2 Vx. Prétention, vanité.
2 À propos, dis-je, d'un ton léger, avec cette crânerie particulière aux poltrons (…)
France, le Crime de Sylvestre Bonnard, Œ., t. II, p. 300.
Une, des crâneries. Fanfaronnade, rodomontade. || « Ses crâneries n'épouvantent personne » (Littré).REM. Le mot est vieilli, comme crâne, adj.; à la différence de crâner qui s'est séparé sémantiquement de crâne, il n'est pas péjoratif.
CONTR. Couardise, poltronnerie. — Simplicité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • crânerie — (krâ ne rie) s. f. Caractère, acte de crâne, bravade, mépris affecté du danger. Ses crâneries n épouvantent personne. •   Cet héroïsme en jupon [celui des femmes qui poussent toujours aux duels] tourne d autant plus à la crânerie qu il est moins… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CRÂNERIE — s. f. Action de crâne, bravade ; caractère du crâne. Ses crâneries n épouvantent personne. Sa crânerie me déplait. Il est familier …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CRÂNERIE — n. f. Manière de parler et d’agir de celui qui fait le crâne. Ses crâneries n’épouvantent personne. Sa crânerie ne me déplaît pas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • crânerie — nf., acte de folle bravoure, fanfaronnade, témérité : folrâ <folie> (Albanais) ; => Prétention …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • CRÂNE — Le crâne des Vertébrés est un édifice squelettique complexe, qui se développe autour du cerveau et des organes sensoriels spéciaux de la région céphalique. Il prolonge la colonne vertébrale et constitue avec elle le squelette axial. Le crâne… …   Encyclopédie Universelle

  • prétention — [ pretɑ̃sjɔ̃ ] n. f. • 1489; du lat. prætentus, p. p. de prætendere 1 ♦ Le fait de revendiquer qqch. en vertu d un droit que l on affirme, d un privilège que l on réclame. ⇒ exigence, revendication. « Toute guerre naît d une prétention commune à… …   Encyclopédie Universelle

  • Avenue Des Champs-Élysées — Pour les articles homonymes, voir Champs et Élysée. 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue des Champs-Elysees — Avenue des Champs Élysées Pour les articles homonymes, voir Champs et Élysée. 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue des Champs-Elysées — Avenue des Champs Élysées Pour les articles homonymes, voir Champs et Élysée. 8e arrt …   Wikipédia en Français

  • Avenue des Champs-Élysées — 48°52′11″N 2°18′27″E / 48.86972, 2.3075 …   Wikipédia en Français